Actualités

ERP & Supply Chain : vers l’automatisation des processus

ERP & Supply Chain : vers l’automatisation des processus
Element graphique

ERP & Supply Chain : vers l’automatisation des processus

Impossible aujourd’hui de dissocier ERP et supply chain tant le logiciel de gestion s’est imposé comme un incontournable pour accompagner leur digitalisation : l’ERP figure ainsi en tête des solutions les plus sollicitées en 2020 par les entreprises dont la moitié en font un moteur de transformation. Résultat, plus de 80 % des organisations souhaitent aujourd’hui faire évoluer leur système pour gagner en agilité et en performances. Une première étape en vue de tendre vers l’automatisation des processus.

Fini la complexité et l’effet « usine à gaz » que les ERP pouvaient représenter il y a quelques années. Les progiciels de gestion intégrée ont su se mettre au diapason des évolutions technologiques, notamment du cloud, pour devenir de plus en plus agiles et apporter avec eux la promesse d’une automatisation à grande échelle. 88 % entreprises considèrent ainsi que l’implémentation de leur ERP a été un succès. Prochaine étape : automatiser la supply chain pour gagner en efficacité !

L’automatisation des processus, un enjeu important pour les entreprises

80 % des directeurs Supply Chain font de l’automatisation de leur chaîne d’approvisionnement un enjeu important, et même prioritaire pour plus un tiers d’entre eux (35 %). Pourquoi une telle importance ? Pour tendre vers une efficacité optimale à tous les niveaux de la chaîne tout en réduisant leurs coûts. En effet, l’automatisation des tâches va permettre de diminuer drastiquement les coûts fixes liés à l’activité au profit des coûts variables ajustés à la demande. Une flexibilité qui permet également d’anticiper et d’absorber les forts pics d’activité ! Un pari gagnant puisque les entreprises qui ont fait de l’automatisation une priorité affichent une plus grande efficacité dans la gestion de leur supply chain

Autre avantage concurrentiel : une plus grande fiabilité du fait d’un nombre minimal de tâches manuelles (et donc des risques d’oubli ou d’erreur associés). Les équipes peuvent alors se focaliser sur des tâches à plus forte valeur ajoutée, synonymes de croissance pour toute l’entreprise. La « quantité excessive de tâches manuelles » est ainsi citée comme la 3e difficulté majeure rencontrée dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Juste devant les pertes de temps causées par un manque de traçabilité du processus. Deux freins que l’automatisation de la chaîne logistique permet de lever ! 

Comment relever le défi de l’automatisation de la supply chain

Si l’automatisation de la supply chain n’est plus une option, elle n’est pas sans poser un certain nombre de questions : comment s’y prendre ? Par où commencer ? En quoi un ERP va-t-il m’aider ? Quelles sont les ressources pour y arriver ?

C’est là tout l’atout d’un ERP : celui de faciliter la mise en œuvre de l’automatisation des tâches les plus chronophages et à peu de valeur en intégrant de façon native certains processus. L’Échange de Données Informatisé (EDI) va notamment permettre d’automatiser les flux d’échange de documents commerciaux dans un format électronique standard. À la clé : le processus accélère ces étapes tout au long de la chaîne et en facilite le suivi de bout en bout. 

Une efficacité associée à un haut niveau de sécurité ! Les documents sont en effet échangés via un protocole Internet sécurisé, là où les pièces jointes envoyées par email peuvent plus facilement être hackées. Les solutions EDI sont ainsi les plus utilisées par les entreprises dont la supply chain est efficace (70 %), tandis que les entreprises moins efficaces utilisent en premier lieu les emails (72 %).

De même, toutes les étapes de commande étant intégrées à l’ERP, l’ensemble des documents commerciaux sont ainsi susceptibles d’être dématérialisés et automatisés. Vous bénéficiez alors d’une seule solution pour suivre toutes les étapes de votre supply chain, depuis la commande initiale, jusqu’à la facture finale, en passant par l’envoi des avis d’expédition, des bons de livraison et des devis / factures fournisseurs. Des envois que vous pouvez tracer directement dans l’ERP, que vous soyez sur site ou en situation de mobilité dans le cas d’un ERP SaaS. Un avantage de taille quand on sait qu’en 2023, 60 % des ERP seront cloud-based ! Et avec le cloud, plus besoin de gérer la maintenance ou les mises à jour de votre ERP pour bénéficier de ses dernières évolutions. Elles sont gérées automatiquement par votre fournisseur. 

Prenez rendez-vous pour une démo

Contact
Element graphique
B-Appli Studio

Haut de page